Les Jachères Apicoles
ACCUEIL   NEWSÉVÈNEMENTSPRESSEQUI SOMMES-NOUS ?VOS QUESTIONS SOUTENEZ-NOUS !  ADHÉREZ AU RBA 

Les ligneux et les haies, des ressources alimentaires majeures pour les colonies d'abeille

Une grande diversité d’essences…

De par la diversité des essences d’arbres et arbustes qui les composent, les haies assurent, quand elles sont présentes, une offre de nectar et de pollen à la fois diversifiée et étalée sur toute la saison apicole. Les saules et noisetiers sont en fleurs dès la fin de l’hiver, alors que le lierre, à floraison très tardive, permet de faire des réserves pendant les dernières périodes de butinage précédant l’hivernage des colonies.
 
Espèce
Période de floraison
Aubépine Crateagus sp.
mai
Prunellier, ou épine noire Prunus spinoza
avril
Erable champêtre Acer campestre
mai – juin
Lierre grimpant Hedera helix
septembre – mi-octobre
Ronces Rubus ulmifolius
juin – mi-juillet
Noisetier Corylus avellana
février – mars
Châtaigner Castanea sativa
mi-juin – juillet
Chêne Quercus robur
avril – mai
Tilleul Tilia x europaea
juin – mi-juillet
Saule marsault Salix caprea
mi-février à mi-avril
Source : Berrier, 2004
  
Cette liste n’a rien d’exhaustif ; on pourrait encore citer le cornouiller, le chèvrefeuille, l’églantier, le fusain, la viorne, le sureau, le nerprun, ou le troène… Cette diversité floristique, là encore, ne profite pas qu’à la seule abeille, mais aussi à des nombreux autres insectes, dont beaucoup peuvent être utiles pour les productions agricoles.
 
…Qui n’a pas toujours été préservée
Si on met aujourd’hui de plus en plus en avant les nombreux rôles écologiques et environnementaux tenus par les haies, cet élément du paysage n’a pas toujours été préservé et considéré à la hauteur des services qu’il rend à l’environnement.
La modernisation de l’agriculture à partir des années 50 est passée par le remembrement de 15 millions d’hectares. Cette modernisation répondait à l’objectif sociétal et politique d’assurer la nourriture de la population en pleine croissance. Cette recherche de productivité demandée par la société française aux agriculteurs a entraîné une augmentation de la taille des parcelles à cultiver : on a donc arraché les haies entre les parcelles. Le plus important à noter sont les proportions dans lesquelles ces arrachages ont eu lieu : dans les années 60 à 80, c’est 45 000 km de haies qui disparaissaient annuellement ; à partir de 1980, ce rythme diminue à 15 000 km par an (Pointereau 92, 01). A cette vitesse, c’est près de 70% des haies présentes en France au début du XX° siècle qui avaient disparues en 1990.
 
A ce jour, plusieurs programmes départementaux ou régionaux facilitent la replantation de haies par les agriculteurs (en 1997, 2500 km de haies ont ainsi été replantés).
 
Aujourd'hui, ces programmes de replantation des haies ont permis d'enrayer cette chute : les surfaces sont en légère évolution positive depuis 1993. Le graphique ci-dessous illustre bien ces évolutions.

Source : MAP (SCEES, enquête Teruti), In : Ministère de l'écologie et du développement durable, 2005.

Source : MAP (SCEES, enquête Teruti), In : Ministère de l'écologie et du développement durable, 2005.

Evolution de la biodiversité sylvestre :

Le graphique ci-dessous montre la forte augmentation des surfaces boisées en France : la France compte plus de surface boisée aujourd'hui qu'au Moyen-Age. Cependant, on constate une diminution de la ressource issue des arbres epars : le schéma n°1(ci-dessus) montre bien que ce type de surfaces végétales est en recul de 100 000 ha entre 1993 et 2003 pour atteindre 300 000 ha.

Source :
  • Pointereau Ph., 1992, La forêt qui cache l’arbre. In : Le Courrier de la cellule Environnement n°16, avril 1992
  • Pointereau Ph., 2001, Evolution du linéaire de haies en France durant ces 40 dernières années : l’apport et les limites des données statistiques. Colloque Hedgerows of the wolrd, their ecological functions in different landscapes, Birmingham, septembre 2001
  • Berrier P.Y., 2004, Analyse de la filière apicole sous un angle technique. Rapport de stage ISARA Lyon ; stage effectué chez BASF Agro
  • MAP (SCEES, enquête Teruti), In : Ministère de l'écologie et du développement durable, 2005.
  • Agreste, enquête


LIENS UTILESCONTACTLEXIQUEJACHERES APICOLESMENTIONS LÉGALES