Les Jachères Apicoles
ACCUEIL   NEWSÉVÈNEMENTSPRESSEQUI SOMMES-NOUS ?VOS QUESTIONS SOUTENEZ-NOUS !  ADHÉREZ AU RBA 

Historique des bandes tampons en agriculture

La protection de la ressource en eau est, de manière encore plus prégnante que la protection de la biodiversité, un enjeu majeur en agriculture. Une mesure phare adoptée dans ce sens depuis 2005 est la mise en place de bandes enherbées, renommées bandes tampons en 2010, en bordures des cours d’eau qui traversent les exploitations agricoles.


Des couverts environnementaux et bandes enherbées aux bandes tampons

L’obligation d’implanter des couverts herbacés le long des cours d’eau est apparue en 2005, avec les autres règles de conditionnalité applicables à partir de cette date. A l’époque, cette mesure était intitulé « mise en place de couvert environnemental » : les exploitants devaient implanter sur 3% de leur SCOPSurface en Céréales, Oléagineux, Protéagineux un couvert dit environnemental (déclarable en gel ou autre), en les localisant prioritairement le long des cours d’eau traversant l’exploitation (leur forme linéaire leur valant leur appellation de bandes enherbées). Le caractère environnemental de ces couverts étant assuré par l’absence totale d’intrants.

Une liste d’espèces autorisées sur ces surfaces était éditée dans chaque département, sur la base de la liste d’espèces autorisées en gel agronomique classique, avec plus ou moins de limites supplémentaires (par rapport à cette liste de base) en fonction de la localisation (en bordures de cours d’eau ou non, en zone vulnérable nitrates ou non).

L’objectif principal de cette pratique est de protéger la ressource en eau des différentes pollutions d’origine agricole (fertilisants, mais aussi produits phytosanitaires). Mais, localisés en dehors de bordures de cours d’eau, ces couverts environnementaux présentent d’autres avantages, comme lutter contre l’érosion, ou favoriser les pollinisateurs, les autres auxiliaires de cultures, et plus généralement la biodiversité.

Depuis 2010 et les nouvelles règles de conditionnalité des BCAE, la terminologie de la pratique a changé mais pas son esprit. Autrefois bandes enherbées, aujourd’hui bandes tampons, ces surfaces sont présentes depuis 2010 non seulement autour des cours d’eau figurant en trait bleu plein sur les cartes IGN au 1 : 25 000ième, mais également le long des cours d’eau en trait bleu pointillé et portant un nom (ou listés par arrêté préfectoral).


LIENS UTILESCONTACTLEXIQUEJACHERES APICOLESMENTIONS LÉGALES