Les Jachères Apicoles
ACCUEIL   NEWSÉVÈNEMENTSPRESSEQUI SOMMES-NOUS ?VOS QUESTIONS SOUTENEZ-NOUS !  ADHÉREZ AU RBA 
Retour au sommaire des questions
Questions sur le Réseau Biodiversité pour les Abeilles

Q : Qui peut faire une jachère apicole ? Pourquoi continuez-vous à parler de « jachère apicole » alors que les jachères ont quasiment toutes disparues ?

R : La réponse à ces questions revient à apporter des précisions quant au terme « jachères apicoles » et à son utilisation. Le Réseau Biodiversité pour les Abeilles a contribué à populariser cette notion, mais divers éléments nous incitent aujourd’hui à apporter des précisions, notamment dans un souci d’éviter la confusion.
Sur le principe de semer des plantes pollinifères pour favoriser l’alimentation des insectes pollinisateurs, tout le monde peut faire une « jachère apicole ». Mais administrativement, une jachère, c’est une terre exploitée par un agriculteur et déclarée au titre de la PAC. Donc si l’on veut être précis dans les termes, seuls les agriculteurs peuvent faire des jachères apicoles.
Pour être précis : dans tous les cas (terres agricoles et non agricoles), il est plus précis de parler de « couvert » (dans le sens couvert végétal : couche de la végétation située au-dessus du sol et formée par le feuillage des plantes). Un couvert (à intérêt) apicole étant constitué de plantes produisant pollen et / ou nectar. Ainsi, un couvert apicole peut-être implanté dans toute sorte de situation : en terre agricole (sur une parcelle de jachère, sur une parcelle de couvert environnemental type bande enherbée, en tant qu’interculture piège à nitrates, en bordure d’une parcelle cultivée, en bande entre deux cultures…) aussi bien qu’en terre non agricole (jardin privé, espace vert communal ou d’une entreprise, bord de route, de voie de chemin de fer…)
Et donc, pour éviter toute confusion, mieux vaut garder le terme « jachère apicole » pour les terres agricoles déclarées en jachères.
Enfin, si notre site parle parfois de « couvert biodiversité », c’est qu’un couvert à intérêt apicole tel que ceux préconisés sur notre site est favorable à la biodiversité par plusieurs moyens : déjà en permettant de renforcer les populations de pollinisateurs, qui sont un maillon incontournable du maintien de la biodiversité ; mais aussi parce que ces couverts sont également directement favorables à d’autres types d’espèces animales comme certains oiseaux ou certains grands mammifères, en leur apportant à eux aussi alimentation et sites de nidification.
Dernière précision : si notre site conserve son adresse www.jacheres-apicoles.fr, c’est tout simplement pour que les internautes puissent continuer à nous trouver facilement via les principaux moteurs de recherche.
Retour au sommaire des questions


LIENS UTILESCONTACTLEXIQUEJACHERES APICOLESMENTIONS LÉGALES