Les Jachères Apicoles
ACCUEIL   NEWSÉVÈNEMENTSPRESSEQUI SOMMES-NOUS ?VOS QUESTIONS SOUTENEZ-NOUS !  ADHÉREZ AU RBA 
News 

  (24/11/2014) Le manque de biodiversité responsable du déclin des abeilles sauvages

Une étude néerlandaise a mis en lumière la responsabilité déterminante de la diminution de la diversité florale dans la disparition des abeilles sauvages.
 
Aux Pays-Bas, des chercheurs ont montré en analysant le pollen contenu dans les organismes de 57 espèces d'abeilles sauvages datant d'avant 1950, que le déclin de ces abeilles était fortement lié à la disparition de leurs plantes favorites. Ils ont aussi démontré que la morphologie des abeilles jouait aussi un rôle important. En effet, les abeilles de grosse taille ont vu leur nombre fortement diminuer : ceci s'explique par le fait que les plus grosses abeilles ont des besoins en pollen plus importants. Or la diminution de l’offre florale a réduit en conséquence l’offre pollinifère. Les autres facteurs potentiellement néfastes, comme l'allongement de la durée du vol pour aller chercher du pollen ou la sensibilité au changement climatique, sont quant à eux, selon les chercheurs, comparativement moins importants dans l'origine du déclin des populations d'abeilles sauvages. La perte d'espaces naturels dans la plupart des régions du globe, comme les prairies, a fortement appauvri les sources d'alimentation des abeilles.

Source: "Museum specimens reveal loss of pollen host plants as key factor driving wild bee decline in The Netherlands" J. Scheper et al.
> Retour à la liste des actualités


LIENS UTILESCONTACTLEXIQUEJACHERES APICOLESMENTIONS LÉGALES