Les Jachères Apicoles
ACCUEIL   NEWSÉVÈNEMENTSPRESSEQUI SOMMES-NOUS ?VOS QUESTIONS SOUTENEZ-NOUS !  ADHÉREZ AU RBA 
News 

  (28/09/2009) Des intercultures pour les abeilles

Une nouvelle pratique agricole favorable aux abeilles est en train de se développer : les intercultures à intérêt apicole.

Le principe de l’interculture* est d’implanter un couvert végétal après la récolte des cultures classiques. L’objectif principal est agronomique : ces couverts font en effet office d’engrais vert, ils piègent les nitrates résiduels présents dans le sol, ils concourent à améliorer la structure du sol, et ils protègent contre l’érosion.

Depuis plusieurs saisons, d’autres intérêts potentiels des intercultures sont explorés, et notamment l’intérêt que pourraient avoir ces couverts pour l’abeille domestique et les autres pollinisateurs. En effet, les intercultures semées les plus précocement (derrière les moissons de céréales notamment) peuvent fleurir sur septembre / octobre, et ainsi proposer, si les espèces sont bien choisies, des ressources de pollen et de nectar pour les pollinisateurs.

Et l’on sait que pour l’abeille domestique, cette période est cruciale, puisque les colonies sont en pleine préparation à l’hivernage, et que des manques de pollen à ce moment peuvent avoir des conséquences fatales : une génération d’abeilles d’hiver insuffisamment nourrie, qui ne sera pas capable de passer l’hiver.

Le Réseau Biodiversité pour les Abeilles se félicité donc de voir un nouveau terrain d’entente entre agriculteurs et apiculteurs se développer. Un bel exemple (lu pour vous par le Réseau dans Terroir Rhône-Alpes de septembre 2009) en Savoie, où cette année, 100 ha d’intercultures à intérêt pollen sont en place. Le soutien financier du Conseil Général, et du GAPS, Groupement des Apiculteurs Professionnels de Savoie, a permis de prendre en charge le coût des semences, et d’implanter une composition riche de plusieurs espèces intéressantes pour le pollen : phacélie, trèfle d’Alexandrie, vesce commune et moutarde.

Au niveau du Réseau Biodiversité, plusieurs essais sont en cours sur cette démarche, en Franche-Comté, Champagne-Ardenne, et dans les Landes. premiers résultats sur la fréquentation par les abeilles attendus cet hiver. Et en Franche-Comté, grâce à la forte implication de la Fédération Régionale des Chasseurs, le stade d'essai a été dépassé depuis même l'année dernière, avec, sur 2009, 650 ha de couverts intermédaires favorables aux abeilles (phacélie + vesce + avoine) implantées sur la région.

De plus : une bonne raison d’espérer que cette pratique participe de plus en plus dans les années à venir aux apports de pollen en fin de saison, c’est que la couverture hivernale des sols va être rendue obligatoire pour toutes les parcelles d’ici 2012.

A venir sur votre site Agriculture, Biodiversité et Abeilles, une analyse de cette réglementation sur les intercultures, et les méthodes à privilégier pour que ces couverts deviennent des sources de pollen.


* le terme « interculture » a de nombreux synonymes : CIPAN (Couvert Intermédiaire Piège à Nitrate), culture dérobée, couverture hivernal des sols…

> Retour à la liste des actualités


LIENS UTILESCONTACTLEXIQUEJACHERES APICOLESMENTIONS LÉGALES