Les Jachères Apicoles
ACCUEIL   NEWSÉVÈNEMENTSPRESSEQUI SOMMES-NOUS ?VOS QUESTIONS SOUTENEZ-NOUS !  ADHÉREZ AU RBA 
Communiqués de presse   
Page - 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10
   Janvier   
 12/01/2012 Annonce colloque
                                                                   INVITATION PRESSE
       Santé des abeilles et biodiversité : Des dizaines d’experts internationaux réunis à Paris
               Un colloque pour conjuguer agriculture, gestion des territoires et biodiversité

Au commencement de la Décennie Internationale de la Biodiversité proclamée par les Nations Unies et à l’heure de où se prépare la réforme de la Politique Agricole Commune, le Réseau Biodiversité pour les Abeilles et ses partenaires continuent à se mobiliser pour favoriser la biodiversité dans la gestion de nos territoires.

                                             Colloque « La biodiversité, une culture commune »
Présidé par M. Michel Raison M. Jacques Remiller, Député de la Haute Saône Député de l’Isère
                                                  Mardi 24 janvier 2012 (9h00 – 17h00)
                                             Salle Victor Hugo - 101, rue de l’Université
                                                                              75007 Paris

Thèmes du colloque :
• Recherche scientifique internationale sur les mortalités d'abeilles
• Economie et biens publics environnementaux
• Biodiversité et territoires
• Quels indicateurs pour la biodiversité ?
• Conjuguer agriculture et biodiversité : les réponses de la PAC 2014
• Biodiversité en Europe : les clés de la réussite

Face à la crise que traverse l’apiculture mondiale depuis une trentaine d’années, la communauté scientifique poursuit son travail pour identifier les facteurs clé du dépérissement du cheptel apicole. Parmi les dizaines de causes d’affaiblissement et de mortalité des abeilles, la question de leur alimentation est aujourd’hui reconnue comme un élément majeur. Dans son rapport adopté fin novembre, le Parlement Européen rappelle que « les "pâturages pour abeilles", diverses cultures fourragères et certaines productions agricoles (colza, tournesol, etc.) fournissent aux abeilles l'alimentation riche dont elles ont besoin pour maintenir leurs défenses immunitaires et demeurer en bonne sante. » Les difficultés rencontrées par le secteur apicole depuis de nombreuses années posent aujourd’hui la question de la gestion des territoires qui doit évoluer pour améliorer l’habitat et l’alimentation des pollinisateurs.

L’intégration de la biodiversité dans les politiques publiques et particulièrement dans la prochaine PAC actuellement en discussion au Parlement Européen sera au coeur des débats auxquels prendront part, entre autres, la Commission Européenne (DG Environnement, DG Agriculture, DG Santé et Consommateur), les ministères français de l’Ecologie et de l’Agriculture…

Scientifiques français et internationaux, représentants du monde agricole et apicole, experts environnementaux, décideurs économiques et politiques se succèderont à la tribune pour partager leur analyse. Cet événement est l’occasion de rassembler 300 personnalités du monde agricole, apicole, politique, économique et environnemental.
Lire le communiqué
   Décembre   
 08/12/2011 Nouveaux outils pour la biodiversité
Lire le communiqué
   Novembre   
 10/11/2011 Le Parlement encourage les productions agricoles favorables à l'alimentation des abeilles telles que le colza et le tournesol
Lire le communiqué
   Octobre   
 26/10/2011 En 2012, les jachères apicoles vont continuer à se développer
                               En 2012, les jachères apicoles vont continuer à se développer
                                  1ha de jachère apicole = 2 hectares pour l’environnement.

Pour lutter efficacement contre la faim des abeilles, les pouvoirs publics renouvellent leur encouragement au développement des oasis de biodiversité dans le secteur agricole.

En 2012, 3% de la SAU (Surface Agricole Utile) des exploitations devra être consacrée à des
aménagements à vocation environnementale. Ces règles de bonnes pratiques sont obligatoires pour toucher les aides de la Politique Agricole Commune dont la réforme est actuellement en discussion à Bruxelles. Ce taux de 3% reste inchangé par rapport à 2011 et les modes de calculs n’ont été modifiés qu’à la marge. Le Réseau Biodiversité pour les Abeilles se félicite de la décision de maintenir le coup de pouce réglementaire au développement des jachères apicoles qui conservent leur coefficient 2. Concrètement 1ha de jachère apicole = 2 hectares. Ainsi, sur une exploitation de 100 ha,

3 ha doivent être dédiées aux BCAE (Bonnes Conditions Agricoles et Environnementales). Pour remplir ces conditions, l’agriculteur pourra soit mettre 3 ha en jachère spontanée soit 1,5 ha en jachère apicoles. C’est donc un encouragement très fort au développement des jachères apicoles en 2012.
Un aménagement efficace La décision du Ministère de l’Agriculture de renouveler son soutien au développement de la démarche est le signe de la prise de conscience de son efficacité. Le Réseau Biodiversité pour les Abeilles agit au quotidien pour sensibiliser les acteurs du monde agricole sur
l’importance du bol alimentaire des abeilles et son impact sur leur santé. Il est désormais reconnu qu’une alimentation en pollen et en nectar de qualité, en quantité suffisante et d’origine diversifiée contribue à maintenir et à renforcer la défense immunitaire des abeilles.

La mise en place de ces jachères apicoles a un effet très important sur le bol alimentaire des
abeilles. En effet, leur présence sur seulement 0,5% de la zone de butinage des abeilles contribue en moyenne aux deux-tiers de l’alimentation des butineuses pendant la période de
floraison. L’enjeu est de taille puisque le pollen est l’unique source d’alimentation des abeilles en protéines qui jouent un rôle clé dans le système immunitaire mis à rude épreuve par l’ennemi N°1 des abeilles : le Varroa (parasite externe de l’abeille), le Nosema ceranae sans oublier les virus et les pathologies opportunistes.

Le Réseau Biodiversité pour les Abeilles se fixe comme objectif la conversion de 10.000 ha
en jachère apicole d’ici 2014. Un chiffre qui pourrait être atteint en grande partie dès 2012.
A propos du RBA Association qui rassemble plus de 350 partenaires du monde agricole (apiculteurs, agriculteurs, coopératives..) et non agricole (entreprises, associations, collectivités, ministères…). Elle a été initiée à partir de l’expérience de Philippe Lecompte, apiculture bio qui a lancé les premières jachères apicoles sur la Montagne de Reims dès 1992.

Aujourd’hui en développement dans les pays de l’Union Européenne, le Réseau Biodiversité pour les Abeilles s’engage au quotidien pour améliorer la gestion des territoires. Un programme de gestion des bords de routes favorables aux abeilles en partenariat avec le Ministère de l’Ecologie ainsi qu’un programme pilote de Trame Verte et Bleue rappellent que la biodiversité est l’affaire de tous.
Lire le communiqué
   Septembre   
 30/09/2011 Des fleurs pour faire face à la pénurie de pollen et de nectar pour les abeilles
                     Face à la pénurie de pollen et de nectar: des fleurs pour sauver les abeilles

Plus de 30.000 hectares dédiés à l’alimentation des abeilles pour renforcer leur défense immunitaire et lutter contre leur surmortalité. A l’heure où la Commission Agriculture du Parlement Européen doit adopter un rapport sur la santé des abeilles préconisant d’améliorer la ressource alimentaire en pollen et en nectar pour les butineuses, le Réseau Biodiversité pour les Abeilles et le Groupe Soufflet s’engagent sur le terrain pour conjuguer efficacement agriculture et biodiversité. Plus de 30.000 ha sont ainsi transformés en véritable garde-manger pour abeilles ; les intercultures mellifères offrant aux abeilles le pollen et le nectar dont elles ont besoin, particulièrement en ce moment. L’automne, qui marque la fin de l’année apicole, est une période très importante pour les colonies qui ont en ce moment d’importants besoins nutritionnels pour assurer un bon hivernage et limiter les mortalités d’hiver. Pourtant, le pollen et le nectar ne sont pas suffisamment disponibles dans l’environnement pour satisfaire les abeilles.

La visite sur le terrain du 6 octobre sera l’occasion de découvrir les premiers résultats des expérimentations conduites par le Réseau Biodiversité pour les Abeilles et le Groupe Soufflet sur l’intérêt de la moutarde brune Etamine pour les abeilles qui présente en outre de nombreux bénéfices agronomiques. Son important développement racinaire contribue à améliorer la structure du sol. Son développement précoce facilite une association avec des légumineuses pour enrichir le sol en azote. C’est l’objectif des mélanges de la gamme MICA conçus et commercialisés par Soufflet Agriculture. L’ensemble des acteurs présents (agriculteur, apiculteur, technicien, animateur) feront également le point sur la crise apicole et expliqueront comment il est aujourd’hui possible et nécessaire de conjuguer bénéfices agronomiques et biodiversité.
Lire le communiqué
   Juillet   
 06/07/2011 Malgré la sécheresse, les jachères apicoles de la Champagne ont bien fleuri
Lire le communiqué
   Juin   
 23/06/2011 Le Monde agricole renforce son action pour la sauvegarde des abeilles
Lire le communiqué
 09/06/2011 Le Monde agricole renforce son action pour la sauvegarde des abeilles
Lire le communiqué
 08/06/2011 Mortalité des abeilles: de nombreuses causes - Le bol alimentaire, un facteur clé
Lire le communiqué
 01/06/2011 Affaiblissement et mortalité des colonies d'abeilles: Bilan scientifique et perspectives
                                           Journée Mondiale de l’Environnement - 6 juin 2011
                  Affaiblissement et mortalité des colonies d’abeilles : Bilan scientifique et perspectives
 

COMMUNIQUE DE PRESSE

La Journée Mondiale de l’Environnement rappelle le rôle primordial et essentiel joué par les abeilles. Au rang des enjeux environnementaux, la pollinisation occupe en effet une place centrale : 70% des espèces végétales dans le monde sont dépendantes de cette pollinisation. 30% de la valeur de la production agricole mondiale est ainsi liée au service de la pollinisation.
Principal agent de ce service écosystémique, l’abeille domestique est aujourd’hui au coeur d’une grave crise internationale. La mortalité des abeilles est un sujet régulièrement évoqué. Parasites, pathologies, pollutions, pratiques agricoles et apicoles, carences alimentaires sans oublier les facteurs météorologiques : les causes sont nombreuses. Les phénomènes d’affaiblissements, de mortalités et de surmortalités sont observés dans les colonies d’abeilles depuis de nombreuses
années.

La Journée Mondiale de l’Environnement nous offre l’occasion de faire le point sur l’origine de cette crise apicole et d’évoquer les pistes et réponses qui commencent à être mises en oeuvre sur le terrain. Dennis Van Engelsdorp, expert mondialement reconnu par la communauté scientifique pour ses travaux de recherche sur l’origine du déclin des pollinisateurs et Pascal Peduzzi, expert auprès du Programme des Nations Unies pour l’Environnement dresseront un bilan des dernières avancées scientifiques dans le monde. Philippe Lecompte, apiculteur professionnel bio et pionnier des jachères apicoles, véritable garde-manger pour les abeilles, rappellera l’importance du bol
alimentaire pour les abeilles et illustrera son propos par des exemples d’aménagements du monde agricole et du monde non agricole favorables à l’augmentation de la ressource alimentaire pour les butineuses. Jean-Pierre Bugada, Responsable de la communication France et Monaco de l’ONU introduira les échanges et rappellera la volonté des Nations Unies de s’engager en faveur de la sauvegarde des abeilles et du service de la pollinisation à travers ses différentes unités.
Lire le communiqué
Page - 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10


LIENS UTILESCONTACTLEXIQUEJACHERES APICOLESMENTIONS LÉGALES